Stabilité de la couleur et résorption

L’opération de changement de la couleur des yeux par la technique de kératopigmentation Neoris est définitive.

Cependant, des questions relatives à la stabilité de la couleur nous sont régulièrement posées. Il est parfois possible de constater des résorptions du colorant plus ou moins importantes selon les couleurs et les patients .

Pourquoi la couleur s’atténue-t-elle ?

Il s’agit d’un phénomène naturel, qui peut être amplifié par une exposition importante des yeux à la lumière du soleil. Le colorant peut en effet être absorbé par la cornée et, de ce fait, la couleur s’atténue.

Toutefois, cela ne génère pas de problème spécifique au niveau de la vue, ni douleur, ni irritation. De plus, certains patients ne présenteront presque aucune résorption un an après l’opération.

Dans tous les cas, pas d’inquiétude ! Le résultat reste très bon, et même si la couleur est moins intense, elle ne disparaîtra pas. Il est d’ailleurs très probable que la couleur soit encore présente quinze à vingt ans après l’intervention, et ce, même sans retouche. Cependant, la chirurgie de changement de la couleur des yeux grâce à la kératopigmentation par Neoris n’étant pratiquée que depuis 2013, nous ne pouvons pas l’affirmer avec certitude.

Certaines couleurs sont-elles plus concernées par la résorption que d’autres ?

Certaines couleurs de l’ancienne gamme présente une résorption assez importante.
De ce fait, nous préférons, dans l’attente de nouveaux colorants plus stables, ne proposer que les colorants bleu Riviera et vert Emeraude.

Existe-il des pistes pour limiter cette résorption ?

Il existe effectivement une solution pour raviver la couleur afin de lui redonner davantage d’intensité. Il s’agit tout simplement d’une retouche. À cette occasion, le chirurgien injecte à nouveau une petite quantité de colorant afin de renforcer la densité de la couleur. Cette intervention ne peut cependant pas être renouvelée indéfiniment.

Quand faut-il prévoir une retouche ?

Il n’est pas possible de donner une fréquence de retouche, puisque la vitesse de résorption varie selon les patients et les pigments. Pour certains, cela peut se produire après quelques semaines ou quelques mois, tandis que pour d’autres, la résorption n’est constatée que plusieurs années après l’intervention. Il s’agit de cas par cas.

Aussi, chez beaucoup de patients, cette résorption permet un rendu plus naturel au fil du temps. La couleur s’imprégnant naturellement dans la cornée, la couleur tend à s’atténuer, pour s’incruster de manière plus uniforme à l’oeil.

En bref, même si la technique de kératopigmentation permet un changement de couleur des yeux définitif, une résorption a été constatée chez certains patients. Rassurez-vous, ce processus est entièrement normal, sans danger, mais quasiment inévitable, et peut être corrigé facilement.


Le résorption permet aussi un rendu plus naturel au fil du temps

— Dr. Ferrari

A lire également